Zéro déchet : initiation

Pages 1 et 2 du sketchnote

Le 7 janvier, à la Maison du Zéro déchet de Zerowaste France, j’ai assisté à la conférence Cuisinez zéro déchet d’Emilie Court, du blog Un peu bocaux.

J’ai appris les bases et au-delà, sur ce qui se jette (ou pas) du supermarché à la cuisine. J’ai été invitée à réfléchir à mes habitudes, à ce que je pouvais ou avais envie de changer, et à ce qui était bon pour moi!

Pages 3 et 4

Le saviez-vous? On peut manger les carottes sans les éplucher quand elles viennent d’être sorties de terre (du coup… pas celles du fond du frigo, achetées au Monop’) Et ça vaut pour les patates, les navets, et tous les légumes racines. Seule condition: être prête à manger un peu de terre résiduelle, et ne pas s’en porter plus mal.

avec une patate

On fait des tampons, comme quand on était petit. Pas de récup’ cette fois-ci, juste des souvenirs.

Si vous trouvez que le blog est tout de traviole ces jours-ci, c’est parce que je suis en train de le mapper sur un nouveau thème, Lodestar. On verra ce que ça donne. Il y aura du changement aussi dans l’esprit des articles. Rien ne se crée, tout se transforme : on n’est pas le dernier jour de cette bizarre année 2018 pour rien.

A l’année prochaine

Fête de la récup

fete1C.jpgC’était le week end du 16-17 juin, tout autour de la Halle des Blancs Manteaux dans le IVe arrondissement à Paris. On a appris à faire du suminagashi avec les Résilientes, un sac à vrac avec un vieux tee-shirt, et une éponge tawashi à partir de chaussettes orphelines avec E-graine… On a aussi fabriqué un diamant en livre de poche pour la Librairie solidaire, et perfectionné notre technique de tissage sur une œuvre collective de plusieurs mètres.

Partout fusaient les sourires, les encouragements, les techniques d’upcycling, et l’envie de faire un peu plus et beaucoup mieux, pour les autres et la planète.